El futuro de la prensa, según Bill Gates

Extracto de una entrevista a Bill Gates en el diario francés Le Figaro:

(…)
L’édition papier et les journaux sont-ils condamnés ?

Heureusement, l’expertise des entreprises de presse ne réside pas dans leur capacité à couper des arbres mais à fournir de bons articles qui contribuent à la solidité de leur réputation. La qualité du site Internet est cruciale pour les entreprises de presse. Jadis, la barrière d’entrée dans ce métier était élevée, pour des raisons physiques : impression des journaux, distribution, etc. Ce n’est plus le cas et les entreprises de presse sont de plus en plus concurrencées par les médias en ligne. Dans cinq ans, on peut penser que 40% à 50% des gens liront la presse en ligne. Pour conserver leur lectorat, les journaux doivent développer leur approche électronique.

Lisez-vous encore des journaux papier ?

Plus de la moitié de ce que je consomme, je le lis sur Internet : le Wall Street Journal, le New York Times et The Economist. Je lis tous les journaux informatiques en ligne : les articles sont actualisés, il y a des démonstrations, des vidéos, des liens, etc. Quand j’ai un article très long à lire, en revanche, je le charge sur mon «tablet PC».
(…)

Más:

Profesor de periodismo e investigador sobre medios digitales en la Universidad de Navarra. Twitter: @rsalaverria

Posted in general

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.

*